AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "J'aimerais que ce moment durât toujours" (With Colin Evans)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: "J'aimerais que ce moment durât toujours" (With Colin Evans)   Dim 13 Mar - 0:19




« J'aimerais que ce moment durât toujours »

underco'


    Journée de congé pour Eliza-Rose qui n'avait qu'en tête l'idée d'aller à Disneyland pour la troisième fois du mois. Un peu excessif peut-être mais elle en avait tellement besoin. Elle commençait à haïr de plus en plus cette satanée peste d'Aurélie qui ne cessait d'entraver son travail, jalouse comme elle était...Cela ne se passera pas comme ça ! Cela n'aura aucune prise sur elle.
    Habillée d'un débardeur blanc de nuit et d'un boxer bleu nuit, elle s'éveilla, matinale. Amélia avait sauté sur son lit pour lui miauler sa faim comme elle avait l'habitude de faire. Amadouée mais non pas agacée, Lizzie se releva et prit le chat, lui caressant le fin duvet de sa peau :
    ~Eliza-Rose Hawkins~:Amélia, combien de fois je t'ai dis que le dimanche je dors tout de même un peu plus hein ? Combien de fois mon petit trésor ?
    Et comme elle s'y attendait, Delbert, son Golden Retriever accompagna son amie et sauta sur le lit pour lui lécher le visage. Eliza-Rose se débattit d'un coup, chatouillée puis repoussa gentiment le chien puis consentit à se lever avec joie, Amélia sur ses talons.
    Elle sortit une bouteille de lait et en versa une coupelle à Amélia, lui donnant des croquettes pour elle et Delbert. Pendant que le café chauffait, elle alla prendre une douche pour se rafraichir, il faisait très chaud dehors et dans l'appartement, Eliza-Rose avait réglé le climatiseur.

    Après s'être habillée d'un haut parme et d'un jean moulant, elle prit soin d'emporter toutes ses affaires. Elle embrassa la tête d'Amélia qui dormait, repue et alla sortir. Mais Delbert ne l'entendait pas du tout de cette oreille et voulait absolument l'accompagner...Il n'arrêtait pas de lui gratter la cuisse et Lizzie ne pouvait s'empêcher d'afficher une mine désemparée...
    ~Eliza-Rose Hawkins~:D'accord Delbert, mais tu as interêt à être très sage à la garderie, petit voyou va !
    Elle sourit en le caressant et c'est en remuant la queue comme un fou qu'il accompagna Eliza-Rose dans la jaguar qu'elle démarra d'un coup. Il était 8h45.

    Rosie arriva au parc où elle fût surprise une nouvelle fois de ne trouver presque personne et c'est avec un grand sourire presque démoniaque qu'elle se félicita d'être si douée en matière de stratégies de visites. Tenant Delbert en laisse qu'elle conduisit gentiment à la garde pour animaux après l'avoir frictionné avec tendresse, elle se rendit près de Disney Village où elle hésita longuement entre Disneyland Park et Walt Disney Studios Park...Mais elle jugea que le monde du cinéma remontait à loin dans son esprit et décida d'y passer la journée. A cette heure-ci, il n'y avait vraiment personne, quelques guests visitaient mais le parc était loin d'être bondé. Eliza-Rose se sentait reine du monde dans cet endroit.

    Tout de suite, elle se dirigea vers la Tour de la Terreur où elle resta inerte pendant quelques secondes à contempler les tests de sécurité. C'était si impressionnant de voir ces ascenseurs monter et descendre avec ces portes qui s'ouvrent et se ferment. C'est si impressionnant et si excitant à la fois.
    Mais comme l'heure était à la détente, elle ne décida pas de prendre sa dose de sensation forte tout de suite. Elle alla chercher un verre dans "Le Restaurant des Stars" et s'y installa pour siroter un panaché en contemplant à nouveau la Tour qui la surplombait de toute sa magnificence avant de se rassasier des premiers cris de la journée qui éveillait en Lizzie un sadisme et une joie incroyables.

    Il faisait beau et chaud, la passion et la chair de poule qui parait la peau d'Eliza-Rose quand elle se trouvait à Disneyland étaient là et elle se surprit même à fredonner "Sing Sing Sing" la reprise de Sing Sing Sing de Benny Goodman par G-Swing, cela lui rappelait l'inauguration de la Tour de la Terreur...Que de bons souvenirs ! Et son regard se posa sur un homme qu'elle trouvait magnifique et s'y attarda, la bouche presque entrouverte par la beauté de ce "mâle" inconnu. Elle détourna la tête pour ne pas trahir un regard trop suspect, heureusement que ses lunettes de soleil comblaient les dégâts mais elle ne pût s'empêcher de sourire et d'éprouver un bonheur incroyable, la journée s'annonçait parfaite !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: "J'aimerais que ce moment durât toujours" (With Colin Evans)   Dim 13 Mar - 14:42

Le taxi s'arrêta dans un quartier de Paris. Colin ouvrit sa portière et régla la note au chauffeur. Faisant signe à celui-ci de rester assis, il alla chercher sa valise et s'éloigna. Voilà deux heures qu'il avait posé le pied sur le territoire français. Désormais, il devait poser sa valise dans l'appartement de Rose, sa soeur puis aller la rejoindre au parc Disneyland Paris...si toutes fois il la voyait. Sinon ils se retrouveraient à l'appartement. Il appela l'ascenseur d'une pression sur le bouton et s'engouffra dans la cage. Colin se mit à songer, durant sa montée, aux attractions qu'il allait faire mais les portes s'ouvrirent, interrompant le cours de ses pensées. Il se dirigea vers la porte, sortit un petite clé attachée à un porte-clé en forme de trèfle et l'introduisit dans la serrure. Clic Colin poussa le battant de la porte et pénétra dans l'appartement, apercevant du coin de l'oeil une voisine de palier sortir de chez elle, accompagnée de son chien. Il constata que sa soeur était déjà partie et retint un soupir. Connaissant les lieux, il se rendit dans la chambre facilement. Sa chère Rose lui avait aménagé un petit coin dans la pièce, séparé par un rideau du reste de la chambre. Il souleva le rideau et coucha sa valise sur le lit. Colin regarda les vêtements: t-shirt blanc et un pantalon gris. Jugeant qu'il s'agissait là que de simples vêtements de voyage, il entreprit de se changer. Il choisit un jean's noir, une chemise blanche qu'il revêtit sous un polo sombre.
~Colin Evans~Bon...let's go!
Et il sortit.

Colin hèla de nouveau un taxi. Il devina au loin les premières attractions et le célèbre château du parc à l'horizon. L'entrée apparut également peu après. Il régla sa course et se mit dans la file d'entrée, déjà d'une taille impressionnante en cette heure.
Bien après, la file avançant tout doucement, il pénétra enfin dans l'enceinte du parc. Ne sachant pas où se trouvait sa soeur jumelle, Colin décida d'avancer au hasard. Ses pas le guidèrent vers le Walt Disney Studio Park. Colin ne songea pas que sa soeur, jouant la princesse Belle, avait peu de chance de se retrouver dans cette portion du parc et continua son avancée.
Un grand bâtiment accrocha soudain son regard. Il s'approcha doucement et lut, sur la pancarte devant l'attraction: La Tour de la Terreur. Celle-ci n'était pas encore ouverte et était en train d'être soumise à des derniers tests de sécurité. Elle avait l'air très divertissante mais Colin patienta, même lorsque la Tour fut ouverte au public. Il ne l'avait jamais essayée et voulait savoir ce qu'il risquait de vivre lorsqu'il s'y engouffrerait.
Il entendit les premiers cris peut après et un sourire étira les lèvres du jeune homme. Ca allait être intense... les premiers visiteurs qui avaient osé affronter la Tour de la Terreur sortirent. Certains étaient hilares, tandis que d'autres avaient des allures de cachets d'aspirines. A leur passage, Colin se mordit les lèvres pour ne pas éclater de rire. Cette réaction n'était pas méchante, non, mais pour Colin cela ne semblait pas si terrifiant. Juste incroyablement excitant. Son estomac cria famine. La nourriture dans l'avion avait été très frugal et n'avait pas rassasié l'homme. Il s'avança à grandes enjambées vers le premier restaurant qui se présentait là, "Le Restaurant des Stars". Jugeant cependant judicieux de ne pas trop se nourrir afin d'éviter d'être nauséeux dans les attractions fortes. Il ne prit donc qu'une baguette au jambon et au fromage.
Une fois son sandwich terminé, il se leva et posa les yeux sur une jeune femme, assisse non-loin. Il fut bouleversé par son charme et détourna vivement la tête de cette déesse. Mais son visage restait gravé dans son esprit. Colin n'avait jamais ressentit ça auparavant... Lui qui avait toujours séduit les jeunes femmes par amour du jeu et des défis ne pouvait pas encore conceptiser l'idée d'être séduit à son tour. Il éluda le problème d'un soupir et se glissa dans la file d'attende pour la Tour de la Terreur. Il valait mieux tenter d'oublier cette femme, sans doute ne la reverait-il jamais...
Mais qui sait de quoi l'avenir sera fait...?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: "J'aimerais que ce moment durât toujours" (With Colin Evans)   Dim 13 Mar - 15:57


    Eliza-Rose Hawkins sirotait donc son panaché un peu rêveuse du fait d'avoir vu cet homme. Elle resta un moment troublée avant de pouffer légèrement de rire en voyant son regard rieur et ses lèvres coinçant un éclat de rire qui observaient les premiers visiteurs qui ressortaient aussi pâles que des linges ! Elle finit la dernière goutte de son panaché avant de reprendre son sac sur épaule, agitant un peu sa main pour se faire un peu d'air tant il était lourd à cause de la chaleur. Elle pensa un peu à Delbert en s'imaginant qu'il était encore en train d'agacer quelques autres toutous en jouant les foufous comme à son habitude ! A cette pensée, elle sourit en secouant la tête puis se résolut enfin à sortir de la terrasse.
    Elle songea à faire le Rock'n Roller Coaster mais les cris du Hollywood Tower Hôtel la mettaient dans un tel état d'excitation, comme une gamine, qu'elle voulut une fois encore l'affronter et retrouver les sensations qu'elle avait ressenti la toute première fois.
    Elle se retrouva devant la plaque : "Hollywood Tower Hôtel" et plissa les yeux pour regarder le titre de la plaque changer mystérieusement en "The Twilight Zone : Tower of Terror" et ne pût s'empêcher de sourire sadiquement tout en posant un regard complice face à cette tour qui était si chère à son coeur. A Walt Disney Studio c'était l'équivalent de Phantom Manor à Disneyland Park. Elle adorait ces attractions à storyline bouleversante et à ambiances entraînantes presque hypnotiques ! Elle passa le porche, se réjouissant de voir un simple "5" indiquer le temps d'attente et sursauta à voir un visage livide d'un Cast Member qui jouait le groom à la perfection.
    Elle s'arrêta devant lui et retira ses lunettes avant de lui faire un clin d'oeil.
    ~Eliza-Rose Hawkins~: Toujours aussi talentueux !
    Le groom lui sourit et lui fît une révérence qu'elle rendit en rigolant puis elle s'engouffra plus encore dans la file d'attente. Elle s'arrêtait juste devant le hall d'entrée, elle dépassait donc un peu à l'extérieur mais le soleil offrait une occasion de plus d'attendre. Lizzie pouvait attendre des heures dans une attraction Disneyenne !
    Mais son sang ne fît qu'un tour, à deux ou trois guests d'elle, se trouvait l'homme qu'elle avait vu tout à l'heure et elle ne pût s'empêcher de sourire en le voyant. Mais elle se contenta de regarder le ciel et les alentours de la file d'attente pour ne pas trop chavirer puis elle arriva dans le hall d'entrée qu'elle dévorait des yeux tout en rangeant sa paire de lunette en coinçant une de ses branches dans sa poitrine puis regarda la belle statue de chouette avec des yeux pétillants comme si elle faisait partie du décors tant elle était fascinée, dans sa bulle, dans son monde. Elle salua d'un sourire le CM du comptoir et comme les visiteurs furent dispersés devant la bibliothèque de gauche, elle marcha très vite pour contempler le portrait de la dame de la Renaissance mais...
    Prise dans l'élan de la redécouverte qui animait son coeur, elle bouscula très légèrement l'homme qui la troublait depuis quelques dizaines de minutes et se retourna rouge, extrêmement gênée :
    ~Eliza-Rose Hawkins~: Désolée...je voulais juste voir le portrait de...enfin bref, excusez-moi...
    Elle se cacha le visage de sa main pour se replonger dans la beauté du portrait en attendant que les portes s'ouvrent, elle se recula même pour laisser autant de place qu'il fallait pour qu'elle n'incommode plus l'homme en question.
    Elle était seule dans cet espace, tout les autres s'étaient agglutinés aux devant de la porte de la bibliothèque.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: "J'aimerais que ce moment durât toujours" (With Colin Evans)   Dim 13 Mar - 17:37

Colin était déjà entré. La file n'avait duré que quelques minutes, et le voilà dans le hall. Il dut reconnaitre que le soucis du détail était poussé à la perfection. Chaque statue, chaque tableau étaient des oeuvres d'art en puissance. Colin s'attarda sur chacune d'entre elles, examinant minutieusement toutes les facettes de la décoration. Il avait déjà entendu parler de cette attraction, de l'histoire qui en découlait mais il ne s'était pas imaginé l'intérieur du bâtiment de cette façon. Il avait cru qu'il s'agissait d'une simple et unique salle, mais il se trompait. Colin admira ensuite les tableaux. Il cherchait en quelque sorte dans ces tableaux et dans leur analyse, le moyen d'oublier la jeune inconnue et de refouler cette boule d'inquiétude dans son ventre à l'idée de tester quelque chose de nouveau.
Quelqu'un près de lui lui rentra dedans très doucement. Il jeta un coup d'oeil dans sa direction et son coeur fit un bond dans sa poitrine. C'était la belle inconnue. Celle-ci avait l'air gênée, ce qui en temps normal aurait amusé le jeune homme, sauf que dans ce cas-ci il était tout aussi gêné qu'elle. Peut-être pas aussi rouge cependant.

~Eliza-Rose Hawkins~: Désolée...je voulais juste voir le portrait de...enfin bref, excusez-moi...

Après avoir dit ceci, elle retourna en toute hâte dans sa contemplation d'un portrait au grand regret de Colin. Son désarroi augmenta encore lorsque la jeune femme recula encore plus. Désormais, elle était seule dans son coin, tous les autres visiteurs s'amassant devant la porte, visiblement de plus en plus excités.

~Colin Evans~: *Allez, Colin. C'est peut-être la chance de ta vie...*

C'était bien la première fois que l'homme avait peur de se lancer auprès d'une femme. Il expira et se dirigea d'un pas qu'il voulait assuré, en vain, vers la femme de ses pensées. A peine avait-il fait 2 pas que les portes s'ouvrirent et Colin fit demi-tour. Cependant, il réussit à se procurer une place et dit aux personne qui comptait savoir à côté de lui que la place était occupée. Désormais, il était sûr que la jeune femme devrait s'asseoir à droite de Colin, les autres places étant prises. Le coeur de Colin battait à tout rompre et il avait les mains moites. En espérant qu'un contact se créée, qu'une discussion commence... Colin croisa les doigts et attendit que la jeune femme prenne place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: "J'aimerais que ce moment durât toujours" (With Colin Evans)   Dim 13 Mar - 19:28



    Les portes s'ouvrirent donc pour laisser apparaître la fameuse bibliothèque qui regorgeait de livres, d'objets venant des quatre coins du monde. Une petite fenêtre dont un rideau était légèrement rabattu vers la droite flashait de temps à autre par un effet orageux, un peu comme dans Phantom Manor avec le grand escalier, qui renforçait cet effet étrange et inquiétant. Mais sous la foulée des gens pressés, Eliza-Rose se retrouva à quelques centimètres de l'inconnu et tremblait presque. Elle se contenta de se concentrer sur le pré-show qu'elle faisait en play-back. Elle adorait réciter en silence les pré-show et les show des attractions, elle aimait voir les gens la regarder bizarrement d'un air de dire "Celle-là, elle fait partie d'une secte ou de je ne sais quoi"... Ça l'amusait beaucoup !
    "Une dimension sonore
    Une dimension visuelle
    Une dimension de l'esprit...."

    Elle récitait donc ces phrases en jetant un regard très furtif à l'inconnu qu'elle veillait à ne pas toucher car la sensation de son toucher sur son bras nu pourrait lui provoquer des frissons dont Lizzie voulait bien se passer pour l'instant elle qui est si tactile...Chatouilleuse la petite Lizzie ? Oh que oui !
    Ils entrèrent dans la chaufferie, toujours sur les talons de l'homme et commençaient à gravir les escaliers ce qui réjouit beaucoup Eliza-Rose. Elle adorait aller au premier étage des ascenseurs. La chaufferie émanait toujours cette atmosphère inquiétante avec ces tubes, ces tuyaux, ces chaudières baignés dans des lumières bleutées fantomatiques. Cette ambiance humide révéla, comme à son habitude, un léger trac dans le coeur d'Eliza-Rose.
    Un groom la reçut avec un visage qui se voulut effrayant et Eliza-Rose lui répondit en riant tout en faisant mine d'être effrayée. Elle le salua avant d'être placée sur la rangée numérotée...3
    Comble du stress , elle se trouvait juste à côté de l'homme. Bon Dieu ! C'est quoi ce destin ? Elle priait de ne pas crier ridiculement !

    Ils pénétrèrent donc dans l'ascenseur et Eliza-Rose s'installa à la droite de l'homme. Elle rangea ses lunettes dans son sac et se mordit la lèvre avant de se tourner furtivement vers l'inconnu pour lui sourire afin d'être courtoise mais aussi pour reprendre le dessus sur la situation. Encore une vaine tentative de paraitre moins timide. Pendant ce temps, le groom finissait son speech :
    ~Le Groom~: No pictures, no caméra Please ! Thank's et Welcome to the Twilight Zone !
    Les portes se refermèrent et le trac et la peur de paraître ridicule devant le si bel inconnu prirent le dessus.
    La voix de Guy Chapelier incarnant la voix de Rod Serling, célèbre personnage de la série américaine The Twilight Zone dont l'attraction s'est inspirée, commença à augmenter la pression d'un cran à chaque fois que l'ascenseur montait un étage pour prendre de la vitesse.

    "Vous êtes les passagers d'un des ascenseurs les plus stupéfiants qu'il soit , et vous allez faire le voyage le plus étrange de votre vie. Votre destination ? inconnue.. Mais une chose est sûre, une réservation a été faite en votre nom pour une durée prolongée. Dites adieu au monde réel, car vous venez de pénétrer... dans la Quatrième Dimension. Les tristes évènements qui s'abattirent sur ce haut lieu d'Hollywood, sont sur le point de se reproduire... Par une nuit d'orage il y a fort longtemps : Cinq personnes passèrent les portes d'un ascenseur pour vivre un cauchemar... L'orage est maintenant de retour et les portes s'entrouvrent à nouveaux, mais cette fois, elles s'ouvrent pour vous ! "

    La chute fût violente, intense...Les sensations fortes faisaient une agréable douleur dans le ventre d'Eliza-Rose qui se mordait la lèvre pour ne pas trop crier. C'est là qu'elle se rendit compte que cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas fait l'attraction car elle avait l'impression de revivre les même sensations que la première fois. Elle leva les yeux vers le plafond, les cheveux volant, éclairée par la lumière du jour qui s'infiltrait déjà quand les portes de l'attraction s'ouvrirent et laissaient apparaître une vue toujours aussi magnifique sur Disneyland. Tout était baigné d'adrénaline et de cris voguant de tons féminins à masculins entremêlés par les rouages de l'attraction qui ne cessait de nous faire tomber...

    "La prochaine fois que vous réserverez dans un hôtel dans la partie sombre d'Hollywood, prenez bien soin de préciser combien de temps vous restez. Ou vous risquerez de devenir des résidents permanents, de la Quatrième Dimension."

    L'attraction s'arrêta, l'ascenseur reprit sa place dans la cage et les portes d'entrée s'ouvrirent et Eliza-Rose n'avait même pas remarqué qu'elle s'était agrippée de toutes ses forces au bras de l'inconnu, elle fermait les yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: "J'aimerais que ce moment durât toujours" (With Colin Evans)   Lun 14 Mar - 20:28

{ O_O Ma description était totalement à côté de la plaque en fait XD}

Lorsque la jeune demoiselle prit place, elle offrit un sublime sourire à Colin qui fit fondre celui-ci. Il le lui rendit également, inclinant également la tête sur le côté. Il se fit ensuite ce qu'il appelait "un théâtre mental" ou plus clairement, il se fit un film.

~Colin Evans~ : Mademoiselle...?
~La jeune inconnue~ : Oui, beau gosse?

Elle fit un mouvement de cheveux digne d'une pub de shampooing et jeta un regard de braise au jeune franco-irlandais.

~Colin Evans~ : Laissez-moi répondre à l'appel de vos lèvres.
~La jeune inconnue~ : Faites donc.

Colin remit une mèche derrière l'oreille de l'inconnue, leurs regards se croisèrent, leurs lèvres se rapprochèrent et Colin ferma les yeux, prêt à savourer ce délicieux moment. Puis...


Colin hurla. Dans ses songes il n'avait pas remarqué la lente montée de l'engin et désormais celui-ci entamait sa descente. Colin aperçut du coin de l'oeil la jeune femme, cheveux volant au dessus de sa tête, et il devina qu'elle se retenait de crier. Colin aurait aimé faire pareil sauf que maintenant il était sur sa lancée et n'arrivait pas à fermer la bouche et à retenir ses hurlements. Tant pis pour l'image de l'homme sans peur. Colin serra très fort les paupières pour éviter de sentir le vent souffler dans ses yeux. Il crut entendre une voix d'homme parler mais le sifflement de l'air filant près de ses oreilles ne lui permit pas de l'entendre. Soudain l'attraction s'arrêta net et les cheveux de Colin retombèrent devant ses yeux en un bouquet de mèches folles.

~Colin Evans~ : *Ouf...Je suis pas mécontent que ça soit terminé...*

Mais ça faisait longtemps qu'il n'avait plus ressenti de telles émotions à l'état brut dans ce parc. Comme quoi, tout change. Il réprima un frisson d'excitation après ce moment de plaisir pur. Colin avait la chair de poule mais ne comprit son origine qu'un peu plus tard. Certes, l'attraction l'avait secoué profondément mais celle qui hantait les pensées s'était accrochée fermement à son bras et plissait les yeux, sans doute encore sous le choc des émotions fortes. Son coeur rata de nouveau une pulsation. Décidément, la chance était avec lui. Mais Colin savait qu'une telle occasion ne se reproduirait peut-être plus. Ce contact le faisait planer. Il se sentait en apesanteur, comme il avait ressentit peu avant dans la Tower of the Terror. Le jeune homme releva en douceur le menton de la jeune femme avec son index. Il approcha ses lèvres près de son oreille et prit son ton le plus rassurant:

~Colin Evans~ : Mademoiselle...mademoiselle... Ca va? Plus rien ne peut vous arriver, vous pouvez ouvrir les yeux. Calmez-vous, respirez....voilà...

Il résista à l'envie pressante de la serrer contre lui, de s'imprégner de son parfum, mais se retint à contrecoeur. Il continua à susurrer à la jeune femme, d'une voix plus suave:

~Colin Evans~ : Allez! Pour vous permettre de vous remettre de vos émotions, je vous offre un verre. Ca vous va?

Il lui fit inconsciemment son plus beau sourire, sans doute pour l'amadouer et le faire fléchir. En espérant qu'elle accepte...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: "J'aimerais que ce moment durât toujours" (With Colin Evans)   Lun 14 Mar - 20:55

    (Y'a pas de mal, c'est moi qui a été trop gourmande, je suis tellement fane de cette attraction XD)


    Eliza-Rose s'était donc agrippée contre l'homme et respirait une odeur qui commençait à l'hypnotiser de plus en plus. Plus rien ne semblait exister, sinon cette sensation pure et intense qui faisait battre son coeur à une vitesse incroyable. Elle respira à fond et apaisa tant bien que mal son coeur qui ne semblait vouloir l'écouter qu'à la deuxième respiration intense. Et, les yeux fermés, elle sentit quelque chose lui toucher le menton et elle ne pût réprimer un violent frisson qui la sortit de sa torpeur. Elle ouvrit violemment les yeux jusqu'à ce qu'une voix s'approcha délicatement de son oreille...C'est ça...elle était morte ! L'attraction avait eu un accident et elle était morte ! Elle était en train de rêver, de plonger dans un autre monde, c'était pas possible !
    ~Colin Evans~:Mademoiselle...mademoiselle... Ca va? Plus rien ne peut vous arriver, vous pouvez ouvrir les yeux. Calmez-vous, respirez....voilà...
    Sans trop réfléchir, elle exécuta les ordres de l'homme et d'un coup, elle fût ramenée à elle et s'extirpa, à une vitesse déconcertante, du bras de l'homme et toussota avec gêne, plus rouge encore qu'une pivoine. Elle frictionna la manche du polo de l'homme comme pour ne laisser aucun pli entrevoir la possibilité qu'elle l'ai touché.
    ~Eliza-Rose Hawkins~:Oh mon Dieu, je suis dé-solée ! Sincèrement, je ne sais pas ce qu'il m'as pris...c'est pas la première fois pourtant que je fais cette attraction..Je...excusez-moi...
    Elle se leva mais le ton suave de la voix de l'homme qui lui proposait un verre la fit s'arrêter nette. Elle se retourna très légèrement, les poings collés et serrés très forts sur ses hanches tant sa timidité revenait à la charge comme un cheval au galop et sa honte comme un coup de fouet cinglant qui lui parait ses joues d'un touchant voile vermeil. A ce moment là, le groom parût moqueur et lui fît un clin d'oeil, il ne restait qu'eux dans l'ascenseur :
    ~Le Groom~:Bon c'est pas tout ça les amoureux, mais il va falloir descendre, d'autres invités doivent regagner leur chambre...une dernière fois ! fît-t-il en finissant sa phrase dans un ton de terreur.
    Eliza-Rose ne sourît même pas et se cacha même le visage tant elle était gênée et ne savait quoi répondre. Elle n'avait même pas vu qu'il la suivait tandis que le groom lui faisait un clin d'oeil à son tour d'un air de dire "C'est l'heure de la rassurer ta copine maintenant".
    Lizzie sombrait dans un sentiment qu'elle pensait perdu et qui restait encore bien tabou en son coeur étant donné que son ex l'avait privée de tout et que la rupture fût si douloureuse que les séquelles étaient trop ancrées. Elle avait peur et avait du mal à s'engager avec les hommes. Pire que ça, elle en avait peur maintenant et ne savait plus quoi faire. Elle était partagée entre le désir de recommencer mais ce blocage infâme l'empêchait de faire quoique ce soit. Avant, elle aurait joué sa séductrice fofolle et aurait joué avec l'homme mais depuis son ex, ce n'est que renfermement, timidité et maladresse qui faisaient tant mal à Lizzie. La fatalité de ne pouvoir changer était trop dure pour elle...Néanmoins, par quelconque folie, elle accepta l'invitation par un hochement de tête veillant à ne pas être trop aveuglée par le sourire ravageur qui la faisait quelque peu fléchir.
    ~*Très beau, ok, il est très beau et très aimable mais est-ce raisonnable...et oh je te jure sa voix....*~
    Elle stressait comme pas possible, tremblante, elle se tenait les bras comme si elle avait froid et les frotta pour essayer de ralentir ses frissons tout en marchant lentement pour rester légèrement en retrait de l'homme tandis qu'elle commençait à sortir en passant par la boutique, elle ne voulait même pas voir la photo souvenir sur les écrans...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: "J'aimerais que ce moment durât toujours" (With Colin Evans)   Dim 27 Mar - 12:01

Colin sentit son coeur battre plus intensément dans sa poitrine. En même temps qu'une douce chaleur se diffusait dans sa poitrine, une boule de stress lui serrait la gorge. Quelle serait la réaction du jeune homme si la demoiselle refusait son invitation et "lui foutait un vent"? Il ne préférait pas l'imaginer. Peut-être rentrerait-il chez Rose le moral-o-mètre à zéro et ne sortirait-il plus de l'appartement. Il s'enfonça discrètement les ongles sous la peau.

~Colin Evans~ : *Hé mon gars! T'as dis que t'allais pas y penser!*

Le groom leur demanda d'évacuer la salle, tout en tentant de les effrayer, sauf que Colin ne réagit même pas, trop inquiet que pour réagir. La jeune femme accepta, brisant toute l'anxiété du jeune homme.

~Colin Evans~ : *Halleluja!*

Sans s'en rendre compte il se mit à entonner doucement la reprise de "It's raining men" par Gerri Halliwell. il était heureux, elle avait accepté, il avait envie d'exprimer sa joie. En plus, sans vouloir se vanter, la plupart de ses proches trouvaient qu'il avait une belle voix. Beaucoup l'appelaient, dans les pubs, le Roi du Karaoké. Ils sortirent donc de l'enceinte de la Tour de la Terreur et se dirigèrent vers le même café que tout à l'heure. Colin lança, sur le ton de la plaisanterie, pour mettre la jeune femme à l'aise:

~Colin Evans~ : Je crois qu'on va devenir leurs plus fidèles clients!

Ils s'attablèrent et Colin savourait ce moment, en "s'abreuvant" de la beauté de la jeune femme. Quelle aubaine qu'il l'eut rencontrée! Cependant, il décida de rester réaliste: il s'agissait peut-être d'un coup de foudre mais, malgré que le monde soit petit, les chances de la re-rencontrer étaient minimes... Il éluda ce problème et engagea la conversation, après avoir prit leur commande -un café serré pour lui-.

~Colin Evans~ : Bonjour mademoiselle, je ne crois pas m'être présenté...Je m'appelle Colin.

Il ne révéla pas son nom de famille. Pourquoi? Lui-même n'en savait rien. Mais il ne revint pas là-dessus... De toutes façons il y avait de fortes chances que l'inconnue ne relève pas cet oubli.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: "J'aimerais que ce moment durât toujours" (With Colin Evans)   Dim 3 Avr - 12:59

    Eliza-Rose était tremblante sur la sortie et ressentait la peur de ne pas savoir tenir la conversation. C'est vrai ? Si jamais ils s'attablent tout les deux et sirotent leur consommation dans le silence, ça va donner quoi ? Une intense sensation de gêne et de torture que tout le monde aurait préféré éviter mille fois ! C'est lorsqu'elle commençait à entendre l'inconnu chanter doucement "It's raining men" de Geri Halliwell qu'elle osa un petit regard discret et surprit. Décidemment, il devait avoir confiance en lui et semblait être un homme qui avait l'habitude des femmes. Rien qu'à cette pensée, Eliza-Rose soupira légèrement, elle allait s'attabler avec un séducteur, un sérial-loveur, un coureur de jupon qui passerait son temps à la complimenter, à la séduire pour mieux la quitter et pour retrouver une nouvelle proie comme une pauvre jeune fille toute seule dans un Doombuggies de Phantom Manor et qui trouverait cet homme qui l'a apperçue, tremblante, et la ceuillerait dans ses bras pour la soulager, lui offrir un verre, parler de lui et s'en aller comme si de rien n'était ! Ceci ? Très peu pour Eliza-Rose. Mais elle était en train de succomber et elle se rendît compte à quel point il était difficle de lutter contre ses ressentis.

    Instinctivement, elle se dirigea vers le café qu'elle avait fréquenté il y a quelques instants, l'inconnu sur ses talons et ce dernier lui lança une petite réplique comique qui la fit rougir et acquiescer en ricanant légérement. Un serveur vînt à leur rencontre et il commanda un café tandis que Lizzie commanda un Coca avec une tonne de glaçon pour éviter de trop rougir et de trop avoir chaud. Le regard que posa l'inconnu sur elle, la dérouta et elle se tortilla presque pour croiser les jambes et parraître bien à ses yeux mais c'était tellement gênant ! Se présentant avec douceur et d'une voix suave, Eliza-Rose rigola très légèrement :
    ~Eliza-Rose Hawkins~:Oui, je pense qu'il faudrait recommencer depuis le début, on va faire comme-ci je ne vous avais pas aggripé le bras comme une groupie furieuse !
    Elle secoua la tête, rouge d'un coup. Le serveur revînt et leur tendit la commande. Eliza lui sourit et commençait déjà à siroter son Coca en s'abreuvant de la fraicheur de la boisson qui lui fît un bien être incroyable.
    ~Eliza-Rose Hawkins~:Je vous retourne la politesse, moi c'est Eliza-Rose...
    Et voilà, elle ne savait pas quoi dire d'autre. Ses yeux se perdèrent dans le lointain, espérant que quelque chose la ferait sortir de là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: "J'aimerais que ce moment durât toujours" (With Colin Evans)   Sam 21 Mai - 21:40

Le coeur de Colin battait tellement fort qu'il ne serait pas surpris sur la jeune femme l'entendait. En espérant le contraire. La jeune femme lança une phrase assez drôle qui fit sourit Colin, trop gêné pour rire. Elle lui dévoila enfin son nom. Eliza-Rose Hawkins. Il lui allait vraiment bien et l'association des deux prénoms sonnait agréablement aux oreilles de du franco-irlandais.
Mais, après ces quelques phrases échangées, le silence tomba. S'éternisa. Que devait se dire Eliza-Rose? Un type totalement inconnu qui offre un verre à une jeune femme rencontrée deux minutes avant, difficile de faire plus suspect. Autant dire tout de suite "Je suis tombé sous votre charme, je ne vous connais pas mais je vous aime. Cependant, je n'ai jamais été foutu de rester 3 semaines avec la même fille. Donc, je pourrai faire un effort, j'en ai envie mais je suis faible. Trop faible. Pour ça en tout cas. J'aurai pu essayer de me mettre avec vous, pour finir à vous abandonner malgré moi. Je ne suis pas prêt pour une relation sérieuse. J'ai ressenti une extrême attirance pour vous sans rien connaitre sur vos traits de caractère. Peut-être était-ce un coup du destin que je vous rencontre, mais le destin à sans doute fait une erreur en me mettant sur votre route. Je vous aime. Mais je ne peux..."
Colin fut interrompu par sa propre voix. Il avait dis ce qu'il pensait à haute voix sans s'en rendre compte!

~Colin Evans~: ...je ne peux pas continuer. Je ne veux pas vous faire souffrir tant qu'il est encore temps.

Colin se releva, les yeux déjà embués par les larmes à cause de ce qu'il s'apprêtait à faire et ce qui allait le faire passer pour un lâche aux yeux d'Eliza-Rose, s'apprêtant à partir et regrettant son invitation. Dans sa hâte il reversa son café sur la nappe et quelques gouttes brunes éclaboussèrent les vêtements des deux jeunes gens. Un contre-temps en plus, il ne manquait plus que ça. La séparation allait être encore plus déchirante s'il restait encore plus longtemps ici, à voir peut-être la jeune femme pleurer (Colin présumait qu'il lui plaisait) mais il ne pouvait pas la laisser comme ça, au risque d'envenimer encore plus leur relation vers la haine. De toutes manières peut-être ne s reveraient-ils jamais. Peut-être encore qu'Eliza-Rose habitait en Angleterre ou aux U.S.A. Dans les deux cas, assez loin de chez lui. Il s'essuya la chemise avec sa serviette puis se dirigea vers Eliza-Rose pour l'aider. Il aurait dû commencer par elle mais il était trop troublé pour réfléchir à ça et se comporter comme un bon gentleman.


(HRPG: C'est court O_O Mais bon fallait que je le fasse un jour ou l'autre alors XD)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: "J'aimerais que ce moment durât toujours" (With Colin Evans)   Mar 14 Juin - 22:52

    Eliza-Rose essayait tant bien que mal d'essayer d'être aussi à l'aise en compagnie de Colin que devant un micro. Elle respira doucement pour se mettre un peu plus à l'aise et replongea son regard vers le magnifique jeune homme qui se trouvait en face d'elle. Il semblait perdu et pensif. Ses lèvres bougeaient parfois toutes seules et ses yeux semblaient être vides de toute idée fixe. Eliza-Rose ne prît même pas peur, elle l'observait, se délectant de cette magnifique vue comme si elle avait, pendant un instant, le pouvoir qu'il lui appartienne. Elle bu une gorgée de son verre en le fixant, amadouée et avec un fin sourire sur ses lèvres mais d'un coup, il parla, donnant presque des frissons à Lizzie Rose.

    "...je ne peux pas continuer. Je ne veux pas vous faire souffrir tant qu'il est encore temps. "


    Qu'est ce que cela voulait dire ? Pour Eliza-Rose, tout était clair...Elle le fixa à nouveau, avec effroi cette fois-ci, terriblement gênée et blessée. Tout se retournait contre elle une nouvelle fois et à nouveau, on se jouait d'elle. Pourquoi le destin était aussi dur et aussi vache ? A Disneyland en plus ! Le dernier endroit où Eliza-Rose voulait vivre un chagrin d'amour. Mais si telle était la pensée la plus profonde de Colin, elle devait l'accepter, elle ne commandait rien de toute façon et elle irait certainement éponger sa tristesse auprès de ses auditeurs en présentant des émissions en direct et en se délectant de sa drogue fumigène des studios de radio. Elle soupira et avant même qu'elle n'ai pu répondre, Colin venait de renverser son café, provoquant quelques tâches sur son haut parme et elle en sursauta. En voyant le jeune homme s'essuyer, elle esquissa un sourire en secouant la tête puis attrapa une serviette pour s'essuyer à son tour. Eliza-Rose ria même sur le comique de la situation et versa quelques larmes, sous la pression, c'était de trop. Elle profita pour sécher très vite ses yeux pour qu'il ne s'en rende pas compte.

    Elle se leva et alla demander au bar un autre café qu'elle paya, essayant de paraître heureuse même si ce n'était que pur mensonge. Une fois servie, elle posa le café devant Colin avec plusieurs serviettes. Eliza-Rose s'assit en soupirant, grattant la table, refaisant face au dragon de sa timidité :
    ~Eliza-Rose Hawkins~: Je comprends...Vous êtes donc une espèce de Don Juan qui invite ses proies à prendre un café juste pour leur dire qu'elles sont belles mais qu'elles ne l’intéresse pas...
    Elle releva la tête en essayant tant bien que mal à sourire et de rigoler, elle ne pouvait contenir une dernière larme :
    ~Eliza-Rose Hawkins~: Ce n'est pas si récent que cela mes problèmes amoureux, je ne vous en parlerais pas, ça n’intéresse personne mais sachez une chose, j'ai vécu, il me semble la même chose que vous tous à l'heure, je me surprends à vous l'avouer...Mais si votre objectif était de me faire du mal sans aucune raison apparente...Bah...Faites le à une autre, je ne peux plus encaisser cela...Ne le prenez surtout pas mal, je vous le dis en toute gentillesse mais...j'en dis trop...
    Elle continuait d'épousseter son haut, les joues rougies par la honte et le regret d'avoir dit ce genre de chose. Elle ne s'en était jamais cru capable depuis son grand chagrin d'amour qui lui a valu des années de calvaire dans sa personnalité...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "J'aimerais que ce moment durât toujours" (With Colin Evans)   

Revenir en haut Aller en bas
 

"J'aimerais que ce moment durât toujours" (With Colin Evans)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel est votre jeu préféré (en ce moment et depuis toujours) ?
» L amour vient toujours au moment ou on ne l attend pas (PV Coeur de Nuit)
» Si tu as besoin de quoi que ce soit, je serai là pour toi, dans les bons moments et dans les mauvais, pour toujours. [PV Boule Marine.]
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disneyland Paris RPG :: Le Cimetière des Elephants :: La Décharge Publique :: La Décharge des RPs-