AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mine d'or, Mine de Plomb (With V.Timothée Dumas}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: Mine d'or, Mine de Plomb (With V.Timothée Dumas}   Lun 28 Fév - 20:58





« Mine d'or, Mine de Plomb »
underco'



    ~Eliza-Rose Hawkins~: ...certainement une actrice remarquable qui nous aura fait partager des moments intenses à travers son dernier film, cela se passe au Grand Rex de Paris et ne manquez pas l'avant première de ce film exceptionnel à 20h30, je vous conseille de réserver car je sens que ça va se bousculer dans la file ! Sur ce, je conclus et rends l'antenne à Evangeline pour la météo, je vous souhaite une agréable soirée !

    Le directeur de régie coupa court l'enregistrement et Eliza-Rose soupira, les cheveux presque en bataille après avoir reposé lourdement son casque. Elle avait enchainé trois émissions pré-enregistrées à la suite et Eliza-Rose devait l'avouer, la fatigue lui pesait, il n'était que 9h du matin.
    ~Le Rédacteur en chef~: Parfait Rosie, tu peux remballer, on te laisse ta journée, on se revoit demain après midi pour retravailler l'émission et procéder au nouveau planning !
    ~Eliza-Rose Hawkins~: C'est comme tu voudras Phil' !
    Lizzie empoigna son sac et son manteau sur le bras et quitta le studio sous l'oeil hagard du rédacteur et c'est indifférente qu'elle descendit sur le parking en veillant à ne croiser personne, difficile mais pas impossible. A cette heure là, tout le monde fourmille déjà dans les autres salles d'enregistrement. Au pire, elle ne croisait que quelques stagiaires auxquels elle adressait un petit sourire et un signe de la main mais non sans accélérer la marche.

    Dure journée qui s'annonçait devant elle et la mauvaise chance semblait s'être abattue, levée à 5h du matin, il a fallut essuyer une demie-heure de problèmes technique et 2h30 d'enregistrement pour des coupures qu'Eliza-Rose n'appréciait pas trop faire. Ce qu'elle aimait c'était les vraies émissions elle était animatrice et certains directs qu'elle enchaînait avec plaisir. Mais bon, pour elle c'était comme réviser ses gammes et ses arpèges et comme tout travail mérite repos, Rosie choisit de se faire une petite virée à Disneyland, le passeport annuel toujours enfoui secrètement dans son porte feuille.
    Dans sa voiture, elle esquissa un sourire presque machiavélique à l'idée d'avoir enfin son moment à elle.
    9h13 sur le cadran de son cabriolet Jaguar XK8 que ses parents lui avait offert pour fêter la fin de ses études, parfait ! Un peu plus d'une heure pour arriver avant l'ouverture du parc et c'est dans cette optique qu'Eliza-Rose démarra et roula vers le pays des rêves, son refuge à elle.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~
    Se recoiffant timidement dans sa voiture, elle descendit ensuite pour se diriger avec hâte à l'entrée du parc où elle présenta son passeport annuel. Avec chance, elle constata qu'il n'y avait que très peu de monde, étonnant peut-être mais on pouvait mettre cela sur le compte du travail, on était en plein milieu de semaine. Eliza-Rose sourît, retrouvant le kiosque à musique de Main Street USA et l'allée principale qui lui faisait battre son coeur à chaque pas et c'est comme une enfant qu'elle décida, sur un coup de tête, de se réveiller en suivant les pas d'Henry Ravenswood et sa fantastique mine.

    Frontierland était bien son endroit préféré surtout pour Phantom Manor mais avant le suprême de ses préférences un tour à Big Thunder Mountain ne lui ferait pas de mal, la dernière fois qu'elle a voulu y aller, elle a dû rentrer chez elle, tant elle se sentait mal, tellement chanceuse de tomber malade en pleine visite à Disneyland cette Lizzie ! Ayant un peu froid, elle consentit à fermer son petit manteau rouge à bouton noir du style années 30, *~déjà parée pour le Hollywood Tower Hôtel~* se disait-t-elle en souriant légèrement malgré la fatigue que des légers cernes soutenaient sous ses yeux. Elle s'engagea alors dans la file d'attente où seulement une quarantaine de visiteurs attendaient. Chaque fois la même rengaine se présentait à elle, elle voulait faire la queue comme tout le monde et ne pas abuser de sa célébrité, Eliza-Rose était trop timide pour l'assumer et c'est pourquoi elle tenait à être discrète sur son métier, c'était un peu comme être une super héroïne avec, donc, une double identité. Elle chassa cette image en s'accoudant contre la balustrade pour contempler la belle Molly Brown glisser sur le Mississipi en avant de son manoir favori qu'elle dévorait des yeux, tout en se laissant bercer par le cliquetis des trains et les cris des joyeux visiteurs.

    Quand enfin elle arriva à la gare d'embarquement, un homme s'avança vers elle en lui criant :
    ~Le visiteur~: Nan mais t'es pas gênée toi, c'est toi qui me bouscule là ? Brunette !
    ~Eliza-Rose Hawkins~Alors déjà vous me parlez sur un autre ton monsieur, sachez que je n'ai fais qu'avancer et je ne vous ai même pas touché !
    Le visiteur était rouge comme une pivoine et Eliza-Rose ne pût s'empêcher d'éprouver une certaine peur soudaine, justifiée par le fait que l'homme commença à lever la main sur elle...Peur qui ne sera qu'éphémère car Eliza-Rose, dans un élan de témérité riposta d'un sacré jeu de jambe pour le faire tomber à terre, provoquant quelques remous dans la file d'attente. Simple élan de colère et d'auto-défense, facile à comprendre, elle était épuisée et ne demandait en aucun cas à être traitée de la sorte surtout venant d'un ivrogne pareil ! L'homme tomba, abasourdi, assez choqué.
    Mais Eliza-Rose ne manqua pas de se taper le front car elle venait de commettre une erreur qui pouvait la faire renvoyer du parc, elle priait pour avoir des témoins...

    Néanmoins, elle n'avait pas le coeur à se défendre et elle pleurait presque, la colère et l'épuisement la gagnait et encore une fois l'épée de Damoclès de cette satané journée lui pesait. Elle s'engageait déjà à rebrousser chemin, dans la file d'attente, en cédant sa place aux visiteurs...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Mine d'or, Mine de Plomb (With V.Timothée Dumas}   Sam 5 Mar - 21:54

Le réveil sonne. Je grogne. C'est sûr, j'aurais mieux fait de le débrancher. Pour une fois que je peux arriver en retard. Ça doit être la première fois en huit mois que je ne suis pas d'ouverture a Big Thunder'. Mais bon, l'ouverture est a dix heures aujourd'hui, et on est en semaine. J'aurais largement pu dormir plus. Mais non, ce foutu réveil a osé sonner a sept heures. J'en reviens pas d'être aussi idiot. Du coup, pas vraiment d'autres solutions, étant donné que j'aurais pas le temps de me rendormir. Et 'Oh surprise et étonnement', une certaine blondinette est réveillée. Plus on approche du jour de son anniversaire, plus elle se lève tôt, a croire qu'elle s'entraine pour le record de la personne qui dormira le moins en une nuit. Hallucinante parfois. Et elle a ressorti un live 'DLRP, de l'esquisse a la création' qu'elle doit déjà connaitre par cœur. Et les secondes courent, les minutes s'égrènent. C'est rare, encore une fois, mais nous partons sur le parc ensemble. Et elle parle, sans s'arrêter presque. Elle timide d'habitude. Un paradoxe ambulant. Vraiment. Et elle me laisse, retourne vivre dans son rêve. Vole et vogue entre les lands. Elle promet de laisser son téléphone allumé, et comme d'habitude, je sais qu'elle ne le fera pas, ou qu'au mieux, elle ignorera la sonnerie, si elle l'entends. Quand elle est ici, on ne peut pas la débrancher, impossible...
Et moi, quand je suis ici, je deviens un robot, un adorable robot. Gentil, serviable, qui ne fait pas attention a ce qui se passe autour, et qui protège ses collègues dont il a la responsabilité. Je mange le premier qui se moque, mais en gros, c'est mon rôle. Régler les problèmes inhabituels, et gérer de façon a ce que tout reste normal, et une expérience parfaite pour les guests. Ça peut être génial comme totalement rasoir, selon les gens en face, selon mon humeur, et selon le temps qu'il fait dehors. Il y a un nombre quasi infini de facteurs. Mais disons que le principal est si j'ai a mes côtés des stagiaires ou des casts compétents. Aujourd'hui, je me retrouve en tête a tête avec Hugo, un petit nouveau, dans la lune a première vue. Enfin, c'est pas comme si on tournait a plein régime aujourd'hui. A peu près dix personnes en haut, et un seul train en gare. Et boum, et cris. Et l'Hugo l'air aussi interloqué et idiot que s'il n'avait rien entendu. Je pourrais être méchant et le traiter de sourd, mais non. Je dois m'en occuper, sinon ca attirera des problèmes d'abord a l'attraction, après a moi. Un trou dans la file d'attente, un homme a terre (chose ô combien étonnante... Et oui, c'est ironique) et une petite brune a l'air apeuré, a deux doigts de pleurer dont la tête me dit étrangement un truc. Je dois avoir l'air idiot... Enfin, le type se lève, et se met a l'insulter, sans vraiment faire attention. Je hausse les sourcils, le tire en arrière.
"Monsieur. Je ne sais pas ce qui est arrivé étant a l'autre bout du quai, mais sachez que ce genre de comportement est proscrit ici. A moins, bien sûr que vous ne vouliez sortir du parc."

Je regarde autour de moi les quelques guests qui attendent, et lance a la cantonade. Sans pouvoir détacher les yeux de la demoiselle qui ravale ses larmes, et a l'air a deux doigts de partir.
"Donc, que s'est-il passé ? "

J'espère au moins que nos deux protagonistes on des témoins. Et que le type va se montrer un peu plus disons, coopératif, et va arrêter de jeter des regards noirs a la demoiselles. On a sincèrement l'impression qu'il va lui sauter dessus, et ce serait ni pratique, ni sympa. Je m'éloigne des deux, prend mon air le plus... Indescriptible, comme si je tentais de dire 'vous savez, je peux appeler la sécurité', et empêche Hugo d'embarquer quiconque dans le train.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Mine d'or, Mine de Plomb (With V.Timothée Dumas}   Sam 5 Mar - 23:49

    Eliza-Rose commençait donc à rebrousser chemin mais comme elle s'y attendait, un Cast Member vînt forcément s'interposer dans le conflit et Lizzie soupira et croisa les bras, elle savait qu'elle serait virée. *~P***** mais dans quel bordel je me suis fourrée encore ? C'est vraiment trop, là j'en ai marre !~ *, pire que ça encore, le type commençait délibérément à l'insulter et là ce n'était plus la peur du type, ni même les larmes qui la submergeait mais là c'était bien la colère qui commençait à la submerger. Elle soutint un instant le regard de l'homme, enfonçant presque ses ongles dans les bras pour se retenir de le renverser à nouveau à terre.
    Eliza-Rose pouvait presque rire de la situation, oui c'est vrai, elle passait vite du coq à l'âne mais c'était bien une facette remarquable de sa personnalité c'est un peu une lunatique apprivoisée, quand on la connait, elle devient beaucoup plus prévisible en fin de comptes, enfin, c'est ce qu'on cherche à lui faire croire mais trêve de bavardages, retournons à notre petit affrontement. Elle soutenait donc le regard de l'homme avec des yeux de braise prêts à sévir s'il s'obstinait. Et enfin, sans fléchir, elle répondit aux accusations :
    -Eliza-Rose Hawkins-: Dites moi, votre Altesse Royale est-ce qu'il faut remettre sur le tapis votre face bourrée qui, je cite juste entre parenthèses, n'est pas censée se trouver là ? Et oh monsieur, je m'excuse de respirer près de vous et croyez moi c'est autant un supplice pour moi que pour vous et je donne pas cher de ce que vous avez dans vos neurones qui sentent la bière à plein nez....Oh mais attendez...Ah oui c'est sûr, c'est pas en se buvant une chopine de bière avec ses rigolos de petits copains qu'on peux voir où on mets les pieds et comprendre que je ne vous ai même pas effleuré, à moins que vous ne soyez parano et ça, pour vous monsieur ce serait un comble, quoique, venant de votre part, ce ne serait même pas étonnant ! Et vous savez quoi ? Enfin je dis ça pour vous parce qu'on est un peu dans Disneyland ici entre parenthèses, il existe pleins de piteux pubs miteux qui seront ravis de vous accueillir dites-moi, c'est triste hein mais vous ne trouverez pas votre rhum dans ce wagonnet...Que c'est bête !
    Elle ne cessait de le singer et en esquissant une fausse et moqueuse mine boudeuse sur le "Que c'est bête".
    *~Et toc !~ *
    Eliza-Rose souriait de toute sa hauteur, reprenant réellement confiance et fierté devant l'homme qui serrait les poings et qui s'enrageait presque comme un taureau prêt à partir à la charge, un peu plus et on aurait vu des fumées sortir de son nez et ses traits se crisper comme Hulk. Parfaitement calme devant tant de gamineries même si elle luttait pour ne pas voir sa lassitude remonter à la surface, elle se tourna vers le Cast Member qu'elle trouva plutôt charmant. Elle esquissa un petit sourire, toujours les bras croisés puis désigna l'individu furieux, tellement transi de colère qu'il n'arrivait à rien faire et exposa très calmement la situation :
    -Eliza-Rose Hawkins-: Alors, en fait, ce jeune homme a, en gros, cru que je le bousculais pour le doubler je suppose alors que j'étais limite à trois mètres derrière !
    Après tout, elle n'allait pas se faire gâcher son instant de bonheur par un pourri de ce genre.
    -Eliza-Rose Hawkins-: Et puis il a commencé à vouloir me frapper, je me suis défendue et voilà qu'il était à terre, et si vous voulez mon avis, vous auriez dû l'y laisser !
    Elle émit un petit rire cristallin, soudain apaisée par le CM qu'elle appréciait déjà comme tout les autres, elle avait toujours eu un amour incroyable pour la profession de Cast Member et les gens qui l'exerce, elle s'était fait de nombreux amis dans ce milieu.
    Et enfin, après un petit instant de silence, l'homme décida de récidiver mais cette fois-ci, il était tellement dérouté qu'il se retourna vers le Cast Member et serra le poing pour le lever violemment sur lui. Écarquillant les yeux, révulsée et se souvenant de ses cours d'auto-défense et d'art martiaux, elle attrapa le poing de l'homme et lui enfonça son genou dans le ventre, se décoiffant au passage.
    Elle le lâcha sur sa douleur qui l'obligea à abandonner sa violence pour se tordre le ventre.
    -Eliza-Rose Hawkins-: Autre chose Monsieur ? Dit-t-elle avec un sourire ironique.

    Deux erreurs...elle venait de se rendre compte qu'elle avait fauté en répondant de la sorte, mais cela aurait été l'inverse, Eliza-Rose aurait assisté à une gifle monumentale sur un CM et ce, elle ne pouvait le tolérer et ça aurait été une erreur quand même de ne pas avoir fait quelque chose, mais elle savait qu'il n'y avait plus aucune issue alors elle se contenta de baisser la tête, levant tout de même un regard timide et inquiet vers le Cast Member :
    -Eliza-Rose Hawkins-: Vous allez bien ? J'ai eu peur pour vous une seconde !
    Idiot comme question, très idiot...maintenant, elle pensa passer pour une lèche-botte, comble du comble même si elle s'obstinait à se dire intérieurement qu'elle avait entièrement raison ! Néanmoins, elle ajouta :
    -Eliza-Rose Hawkins-: Ecoutez, je suis désolée, j'aurais peut-être pas dû être aussi violente, quel que soit votre décision, je comprendrais...S'il y a bien une chose que je déteste c'est qu'on sème la pagaille ici et à votre place j'aurais certainement sévit...Vous avez déjà assez de boulot comme ça, vous n'avez pas besoin de fauteurs de troubles en plus, vous en voyez assez des drôles d'oiseaux...
    Elle sourit faiblement vers le plafond puis soupira remettant déjà son sac sur son épaule sûre de la sentence. Elle n'était décidément pas destinée à se détendre aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Mine d'or, Mine de Plomb (With V.Timothée Dumas}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mine d'or, Mine de Plomb (With V.Timothée Dumas}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mes décors
» La mine de Poitiers : Toujours fermé !
» [ALERTE] Mine d'or de Péronne assiégée
» exploration (pv Mine de charbon)
» Crise de la mine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disneyland Paris RPG :: Le Cimetière des Elephants :: La Décharge Publique :: La Décharge des RPs-